samedi 9 septembre 2017

Il était une fois

Il était une fois un créateur de modèles de tricot un peu déjanté qui s'appelait Stephen West. Un jour, Stephen créa un modèle de pull/poncho qui me tapa dans l’œil : Marled Magic Sweater & Dress

http://www.ravelry.com/patterns/library/marled-magic-sweater--dress
photo @westknits

Ce qui m'a plu dans ce modèle, c'était la possibilité d'utiliser plein de restes de laine à chaussettes. Car il est entièrement réalisé avec 2 fils fingering tricotés ensemble.

J'ai rassemblé les ingrédients :

Des fils neutres et des colorés, des unis, faux unis, dégradés, bariolés, des fils du commerce et des filés main, des précieux et des plus communs, des fils reçus en cadeau, des fils qui trainaient dans mes tiroirs depuis des années, des fils teints par mes petites mains et d'autres par des artisanes bien plus talentueuses, bref plein de fils !

Et munie de mes fidèles Knit Pro interchangeables en 5mm, j'ai plongé ! (note sur les aiguilles : des interchangeables et au moins 3 câbles sont très utiles pour ce projet, car il y a à plusieurs reprise des mailles laissées en attente, c'est bien pratiques de pouvoir les laisser sur un câble et de n'avoir qu'à revisser les pointes sur le câble pour les reprendre).


Le principe, c'est qu'on tricote toujours avec 2 fils ensemble, ce qui permet d'obtenir différents effets. Pour la première section, j'ai utilisé le même fil gris foncé tout du long (un Plucky single qui me restait d'un châle tricoté pour maMaman) et tous les 2-3 rangs j'ai changé le fil de couleur que je tricotais avec. Sur la photo de gauche, on peut voir que chaque fois que j'ai changé le fil de couleur, au lieu de laisser 10cm pour rentrer le fil à la fin, j'ai laissé dépasser une grande longueur de chaque fil. C'est fait exprès.


La deuxième section est perpendiculaire à la première, j'ai relevé les mailles sur le coté de la première section et tricoté en point de riz, avec un fil neutre et un fil bariolé, en faisant un dégradé du fil gris/beige. J'aime beaucoup l'effet


La troisième section se tricote dans le prolongement de la 2ème, en point brioche. Pour cette partie, j'ai utilisé un fil mohair vert foncé et un magnifique single de Townhouse Yarns offert par mon petit frère pour mes 40 ans. J'adore l'effet de volume donné par le mohair, dommage que j'y sois un peu allergique ... quand je le tricote ça me chatouille ça me gratouille, mais comme je porte toujours quelque chose sous mes pulls, normalement je devrais pouvoir le porter sans souci vu qu'il ne sera pas en contact avec ma peau.


 Au départ, il faut vraiment faire confiance au modèle, parce que c'est difficile d'imaginer comment ça va devenir un vêtement.


La quatrième section, ce sont des rangs raccourcis en point mousse. J'ai utilisé un fil de Cascade Heritage Paint capté lors d'un Roule-Pelote et un fil de Malabrigo Sock offert par Marie de Tricoté Sud. Pour réaliser ce modèle, il ne faut pas avoir peur de relever les mailles. Mais ce n'est pas très compliqué, d'autant plus que chaque section est tricotée avec une lisière justement pour faciliter le relevage des mailles par la suite.


La section suivante alterne 2 rangs endroits et 2 rangs envers, j'ai utilisé un fil à longues rayures (Hjertegarn Kunstgarn) et des petits restes de Plucky. Je commençais à en avoir marre de changer de fil tout le temps. J'ai aussi commencé à tricoter les 3-4 premières mailles avec les fils quand je changeais de couleur: au lieu de couper un fil et de commencer l'autre, je tricotais donc quelques mailles avec 3 fils, et puis je continuais avec le nouveau fil en coupant l'ancien. Pas besoin de rentrer les fils à la fin, il ne reste qu'à couper les petits bouts qui dépassent.


Ici on voit mieux les longues rayures de la Kunstgarn (à gauche) (mais ça ne ressemble toujours pas à un pull).


Ensuite j'ai tricoté le panneau central du devant, en rayures de point mousse. Là il faut 4 pelotes, puisque chaque rayure utilise 2 fils, mais en posant 2 pelotes d'un coté et les autres de l'autre, on évite les emmêlages de pelotes. J'ai utilisé un fil MCN Light de La Bien Aimée, rapporté par maMaman d'un salon parisien, que j'adorais mais pour qui j'avais du mal à trouver un projet qui allait bien.


En suivant vient une section identique à la toute première, cette fois encore j'ai tricoté un fil à longues rayures (du Mille Colori Baby) dans des couleurs pastelles avec des alternances de fils très colorés


A ce stade, l'essayage était de rigueur

 (mais ça ne ressemblait toujours pas à un pull)

Ensuite vient un triangle de 2rgs endroit 2rgs envers, pour lequel j'ai utilisé un filé main réalisé avec une tresse mérinos et soie rapportée par maMaman et monPapa de Sainte-Marie aux Mines l'année dernière, et un faux uni brillant restant d'une paire de chaussettes du Sock Madness.



Après (j'ai un peu perdu le fil des numéros, mais on s'en fiche en fait) il y a une section en point de riz, avec le fil de La Bien Aimée conjugué à un fil violet d'alpaga poilu (Alpaga Superlight de Lang).
Le point de riz, ça peut être un peu fastidieux. J'avais d'ailleurs essayé de tricoter avec le fil dans la main gauche, parce que de cette manière les changements entre maille endroit et maille envers sont plus faciles, mais je suis quand même plus à l'aise avec le fil dans la main droite, et puis tous ces petits points de couleurs vives qui apparaissaient au fil des mailles ça rends l'exercice plus ludique.


On est d'accord, ça ne ressemble toujours pas à un pull


Puis vient une grande bande en point brioche. J'adore la brioche (à tricoter, à manger, aussi, mais moins) c'est moelleux, c'est doux, c'est délicieux.



Toujours pas un pull. Mais à ce stade, on peut voir que la grande section en brioche et celles avec les rayures bleues de l'autre coté sont en attente sur des câbles.


.........
Là, il y a eu une grande pause parce que la bestiole commençait à peser son poids sur mes genoux et que même si l'été n'a pas été formidable, il faisait quand même trop chaud pour tricoter sous une couverture.
.........

Et pour reprendre en beauté, encore du point de riz. Cette fois avec un reste de filé main avec lequel j'avais réalisé l'écharpe de Noël pour ma p'tite soeur, et un reste de cachemire et soie de chez Lichtfaden. Toute seule, j'adore cette section, mais si je pouvais revenir en arrière j'aurais choisi un fil plus clair, parce que cette section jure un peu avec les autres, elle est vraiment beaucoup trop foncée. Bah, tant pis.



Sur la photo au dessus, on voit le début de la section suivante en rangs raccourcis en points mousse, dans laquelle je me suis amusée à faire des petites rayures de couleurs flashy avec des restes de la couverture d'anniversaire de mon petit frère.
Sur la photo ci-dessous on voit que ce triangle de point mousse a été rattaché à la grande bande de brioche grâce à un rabattage à 3 aiguilles. Et paf, une manche !



Une autre section identique de l'autre coté qui sera rattachée à la bande à rayures bleues et paf, 2 manches.



Et à ce stade là, il ne manque plus que le dos. Il est réalisé en point mousse, en relevant des mailles de part et d'autre pour rattacher les 2 pans de part et d'autre. Je l'ai réalisé avec le filé main de Ste Marie aux Mines, le MNC de La Bien Aimée et le single de Townhouse yarns. Je l'adore, et du coup c'est un peu dommage qu'il soit dans mon dos et que je ne le vois pas quand je porte le pull ...


Et voilà, on obtient enfin un truc (vaguement) en forme de pull !!




Et là, quand même, je me dis qu'il est un peu court devant, le truc. Alors je vais le laver, voir comment toutes ces laines dépareillées vont se comporter après trempette. J'ai transféré les mailles qui sont encore sur une aiguille sur la photo de droite sur un bout de fil (et rentré tous les fils), et hop, au bain (j'ai pas osé le programme laine du lave-linge, il y a quand même pas mal de fils feutrables dans le mix, donc petit bain tranquillou dans l'évier de la cuisine, seul assez grand pour contenir tout ça, puis essorage doux à la machine).

Après bain, j'avoue que j'ai eu un coup de blues, ça pendouillait de partout, les manches dépassaient mes doigts, le col me descendait jusqu'au milieu de la poitrine, d'ailleurs j'ai pas fait de photos parce que j'ai considéré un instant tout balancer.

Bon je me suis reprise, et j'ai décidé de commencer par tricoter le col, et bien m'en a pris. Avec des aiguilles 4mm et en Drops Mérino Baby, qui est une fingering plutôt épaisse, teinture maison, toujours en double bien sur. Le col est tricoté en jersey sur des mailles relevées et replié et cousu à l'intérieur. Ça change tout, ça donne de la structure et empêche que tout ne pendouille trop.

Là j'ai pu réaliser que l'arrière me descendait déjà au niveau des genoux, et qu'il était hors de question de rajouter de la longueur. J'aurais pu rajouter un panneau devant pour rallonger, mais j'ai eu peur que ça fasse trop sac, trop informe, et puis de toute façon j'avais jamais pensé le porter sans autre chose dessous, donc j'en ai pris mon parti.



J'ai repris les mailles que j'avais laissé en attente, relevé des mailles tout autour du bas du pull, et rabattu les mailles en i-cord avec une aiguille 5mm (fallait pas que ce soit trop serré).





Enfin j'ai tricoté les poignets, en 4,5mm, sur 20 rangs, c'était suffisant pour retenir les manches pour qu'elles ne trempent pas dans la soupe.

Enfin, ultime étape, j'ai fait ressortir sur le devant tous les grands fils de la première section, vous vous souvenez, ceux là



et j'ai fait une tresse





comme ça





Et j'ai fait un défilé digne de Mr West !


                                    I'm Batman !





Et ils vécurent heureux et firent une bonne sieste bien méritée !



La fin


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire