samedi 4 juillet 2015

Le Tour de Fleece

Bien, on est tous d'accord, il fait chaud, il fait très chaud, il fait très très chaud. Les deux pauvres neurones qui me restent fondent comme ... ben comme Olaf le bonhomme de neige tient.


Et j'ai beaucoup de mal à me motiver pour faire quoi que ce soit. Par exemple je voulais faire de la teinture cette semaine, et je n'ai pas eu le courage de faire chauffer de la laine. Chauffer. Pas possible. J'ai juste teint quelques fibres au Procion MX avec maMaman. Vous pouvez aller voir sur le blog d'Emma comment ça marche.


J'ai teint de la soie de bananier, de la bourrette de soie, du chanvre et de la fibre d'ortie. L'avantage du Procion, par ce temps, c'est que la teinture se fait à froid, et qu'il faut rincer à grande eaux, toutes les occasions de patouiller dans l'eau sont bonnes à prendre en ce moment.

Mais c'est pas tout ça, il va falloir que j’arrête de glandouiller, aujourd'hui commence la 10ème édition du Tour de Fleece. Quésaco ? Vous connaissez les MMORPG ? Les jeu de rôle, en ligne, massivement multijoueur ? Et bien le Tour de Fleece c'est un MMOSAL, un massively multiplayer online spin along. Il s'agit de filer tous les jours du Tour de France, et de partager sur nInternet des photos de ses réalisations.


Cet événement est né en 2006 dans l'esprit de Star Athena, une fileuse, tricoteuse, créatrice américaine qui est par ailleurs fan du Tour de France. 16 fileuses ont participé la première année. Cette année, il y a plus de 7600 fileurs et fileuses de tous les pays qui se sont engagés à filer un peu tous les jours jusqu'à l'arrivée sur les Champs Elysées le 26 juillet (sauf le 13 et le 21, ce sont les jours de repos pour les coureurs, et pour nous aussi). Il y a plus de 80 équipes, qui regroupent les fileurs par pays, centre d’intérêt, fibre ou matériel utilisé. Les équipes auxquelles je participe : le peloton, la Team Tricot & Co et l’équipe HTC

Comme on ne se lance pas comme ça dans une telle épreuve (sportive, bien sur), je me suis un peu échauffée :


Un fil à rayures gris et rose, et un joli fil dodu et texturé qui me fait penser à la Bretagne.

Maintenant, les choses sérieuses peuvent commencer.


Trois semaines pour filer tout ça, c'est parfaitement raisonnable ! non ? Ça fait à peine plus d'1kg de fibres ...

A vos marques, prêt, partez !!!


2 commentaires:

  1. Chantal Chevillon5 juillet 2015 à 12:55

    Bon courage Mélanie! Je reconnais l’écheveau de Biarritz . Pour ma part je teints du coton perlé au procion pour faire de la broderie Hardanger après mon initiation a Biarritz .Chantal .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, et amuse toi bien avec la teinture !

      Supprimer